En finir avec les cons

Je suis obligée de faire une parenthèse sur les cons ! Non seulement ils vous polluent la vie, mais en plus ils vous collent comme une moule à son rocher. Puis comme vous êtes de nature empathique, ça vous arrive de baisser la garde avec eux. Et la BOOM ! Leur venin se répand sous votre peau et prolifère partout en vous, tels des champignons de moisissure qui se multiplient sur un mur blanc immaculé. Et des cons, il y en a … 

L’humain bon ou mauvais ?

Je déteste mettre des étiquettes. Je suis intimement convaincue que chaque personne possède de grandes qualités tout comme des petits défauts. Que l’humain aspire à devenir meilleur. Qu’une partie du caractère est innée, tandis qu’une autre s’est construit pendant la petite enfance. Que quand vous êtes enfant de parents déséquilibrés, probablement vous grandirez avec des séquelles, des blessures. Et sûrement, celles-ci auront un impact néfaste sur votre personnalité adulte. Alors quand je croise le chemin d’une personne dont le comportement m’incite fortement à m’en faire une mauvaise opinion, je me questionne d’abord sur son passé. En règle générale je relativise. Mais des fois, ça casse.  

Mon expérience avec les cons

De ma propre expérience avec les cons, il y a celle de la vie privée. Je ne m’attarderai pas sur le sujet, mais je peux vous dire que quand il s’agit du père de votre fils (avec qui vous êtes séparée depuis 6 ans), c’est encore plus délicat. Et puis, il y a ceux qui vous tombent sur le coin de la gueule comme par magie. 

Dans le boulot par exemple. Un directeur communication d’un organisme influent et de renom dans mon domaine m’a laminé dans un email. Cerise sur le gâteau : il a mis en copie un autre organisme du même genre. Déjà, en ouvrant le mail, vous vous prenez non pas une claque, non pas deux claques, mais un uppercut qui vous pète le nez d’un coup ! C’est le moment où vos joues virent couleur pivoine, votre bouche se déforme, vos yeux s’exorbitent et votre bouche devient sèche, tellement sèche. Puis le double effet kiss cool arrive. L’adrénaline redescend, vos jambes vous lâchent, le cortisol montent en même temps que les larmes et la dépression commence. Vous êtes désemparé. S’ensuit une course contre la montre pour répondre. Surtout pas sur le coup de l’émotion ! Pas non plus dans deux semaines. Vous êtes un chef d’entreprise respectable et n’allez pas vous laissez faire. Malgré les conseils de votre avocat, aussi d’autres chefs d’entreprise ayant déjà vécu ce phénomène, tout le monde vous met en garde de ne surtout pas rentrer dans ce jeu. Une réponse sobre et simple, ensuite blacklistage ! Sauf qu’entre temps, votre colère est montée, votre ego a été touché et votre réputation mise à mal. Vous aurez compris que j’ai répondu par un email des plus conventionnels et mis quelques semaines à m’en remettre. 

C’est quoi un con ?

Pour contrer les cons, penchons-nous sur le sens du mot. Première définition, le con désigne le sexe de la femme… Pauvres de nous. Passons à la deuxième : stupide, imbécile et idiot, selon le Larousse. En d’autres termes, notre homme est un esprit à l’intelligence réduite – avec une absence de réflexion – et une impossibilité de se remettre en question – au jugement erroné. Le paradoxe, c’est que bien souvent, lorsqu’on tombe sur un con (ou plutôt que le con nous tombe dessus) on veut qu’il comprenne que ce qu’il fait n’est pas bien. On veut lui faire entendre raison. 

L’exemple qui suit est un peu violent. Vous vous souvenez du mouvement Charles Manson ? Manson, ce psychopathe américain soupçonné d’avoir fait 35 victimes. Ses fans ont voulu le venger et se sont rendus chez les Polansky. Oui, oui, on parle bien de Polansky – Roman. En revanche c’est sa femme Sharon Tate et ses amis qui ont été assassinés dans la villa. On ne parle pas de meurtre, mais de boucherie digne d’un film d’horreur – je ne vais pas rentrer dans les détails, Google est votre ami. Okay, j’avoue l’exemple est franchement violent. Mais, vous vous imaginez faire entendre raison à ces psychopathes ? Leur expliquer la différence entre le bien et le mal ? Leur inculquer une notion de justice ? Bien non, vous les fuyez ! Je ne dis pas que les cons sont des psychopathes. Je prends cet exemple pour faire comprendre l’absurdité de la situation. Nous n’avons pas la même logique. Ces gens-là ont leur propre logique et vous ne pourrez pas la comprendre, ni leur faire comprendre quoi que ce soit. Un point c’est tout.  

Le con, c’est pareil. Ne perdez pas votre temps à vouloir lui expliquer tel ou tel principe, loi, idée, c’est perdu d’avance. Par contre, pour vous protéger d’eux – car ces êtres à faible intelligence savent taper là où ça fait mal – il y a trois règles à appliquer.

Comment se débarrasser d’un con ?

Règle n°1 : Le jeu du chat et de la souris. Les chats raffolent des souris. La souris est terrorisée devant le chat. Plus elle court pour sauver sa peau, plus le chat prend un malin plaisir à jouer avec. Coup de patte à gauche, coup de tête à droite, le chat s’éclate, la souris s’essouffle. Vient le moment où elle lâche. Par instinct de survie, par peur ou à cause d’une crise cardiaque, la souris ne bouge plus. Le chat remet deux-trois coups de pattes du genre « allez copine, continue c’est trop drôle », mais la souris reste inerte. Le chat se lasse et se casse. Imaginez que le con est un chat (désolé pour les chats) et vous êtes sa souris. Vous voyez ou je veux en venir ? Arrêtez de bouger – sortez du jeu. Quand vous sortirez du jeu, le con s’ennuiera et ira voir ailleurs. 

Sortez du jeu !!!

Règle n°2 : Certains cons ont la tête dure. Même en sortant du jeu, ils trouvent le moyen de vous y faire rentrer à nouveau. C’est le moment de demander à une tierce personne de venir à votre rescousse ! Et si cette personne peut incarner la justice c’est encore mieux. Pour ma part, je fais à chaque fois appel à mon avocat. Qui de mieux pour faire régner la justice qu’un justicier ! Quand le con reçoit un courrier d’avocat ça remet tout de suite l’église au milieu du village. D’accord ou pas d’accord (souvent pas d’accord car leur vision de la loi est à l’opposée de la réalité), le con DOIT se plier aux règles. D’autre part, en lâchant la patate chaude à une tierce personne, vous remettez le problème à quelqu’un d’autre. Il ne vous appartient plus. Vous vous sentez tout de suite plus léger et vous pouvez concentrer vos forces et votre énergie vers un domaine plus productif. 

Règle n°3 : Et si c’est vous qui avez la tête dure, arrêtez de croire que vous pourrez faire entendre raison au con !!!! La solution c’est qu’il n’existe pas de solution. Appliquez les règles n°1 et n°2 !!

Et vous ? Des expériences avec les cons ?

Une réponse

  1. Les con·ne·s ?
    Ma première suggestion serait de recourir au langage épicène, car si ces dames sont moins souvent c^^^^^ que ces messieurs, lorsqu’elles le sont c’est pas moins saignants. elle ont dû tellement en faire pour y arriver que leurs attaques ne sont pas moins nocives.

    Ces personnes existent, elles sont toxiques et à ce titre dangereuses, à éviter absolument, sans modérations.

    Nonobstant, la terre est peuplée de suffisamment de citoyen·ne·s accueillant·e·s créatrices-teurs, pour s’abstenir de les fréquenter. Dans notre Centre ils sont affublés du terme diplomatique et d’une couleur spécifique de: persona non grata.

    Une partie d’entre eux souffrent de perversité: ils vous la font à l’envers, mais généralement se nourrissent d’ombre et craignent la lumière. C’est un fait.

    Moralité: Un problème qui n’a pas de solution est une fait. Averroès

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez sur :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur print

Autre Articles :

Ces gifles qui vous changent la vie !

A tous ceux qui, en lisant ce blog m’imaginent comme une petite fille modèle, vous vous mettez le doigt dans l’œil ! Je suis l’antithèse ! Je ne vous dévoilerai pas non plus que j’ai failli rater mes études, que j’ai été recalé après avoir passées de nombreux entretiens d’embauche, pour finir … serveuse ! Et que grâce à un accident ma vie a changé !

En savoir plus »

La peur, kryptonite des entrepreneurs

Elle se glisse en vous sans que vous la sentiez venir, perfide et malicieuse. La peur est la pire sensation qu’un entrepreneur puisse connaître. Son effet paralysant a le pouvoir de détruire tout ce que vous avez mis en place depuis des semaines, des mois. La peur est votre kryptonite, votre point faible.

En savoir plus »

J’ai triplé mon CA en 6 mois

Pour ma part, je voulais tripler mon chiffre d’affaires l’année passée. En Juin 2019, j’étais à environ 100K de chiffre et je souhaitais atteindre 300K au 31 Décembre 2019. Sur une feuille j’ai inscrit cette intention. Au 1er Décembre 2019, j’étais à combien à votre avis ? 300K !!!

En savoir plus »

★ Le 1 year 1 million challenge ★

C’est le pari fou d’une blonde, qui s’est lancée dans l’entrepreneuriat, sans business angels, sans levée de fonds, sans crédit bancaire, sans parents riches et sans homme de l’ombre qui la rince. La start up lancée début Janvier 2019 fonctionne pas si mal. Alors pourquoi pas viser le million ?

En savoir plus »

© 1year1million.com 2020 | Site créé par ROGEX Sàrl